Site Officiel de la commune d'Andelat
Calendrier
Météo

Météo à Andelat

5 °C / Nuageux
Vent: NO de 7 km/h
Humidité: 100%
Auj
0/10 °C
Mar
3/13 °C
Mer
2/13 °C
Jeu
3/12 °C
HISTORIQUE

         

 

 

 

Origine du nom : "ANDELAT"

L'origine du nom de sa commune est toujours un sujet de curiosité et fait l'objet, parfois, de plusieurs interprétations et c'est le cas pour "ANDELAT"

 

1ère version

Audelat devrait son nom à la rivière "l'Ande", ancienne appellation du "Lander", qui dérivant des marais de Valuejols, baigne Roffiac, arrose Andelat et touche Saint Flour.

Certains écrits parlernt du village "Au delà de l'Ande"?

 

2nde version

Andelat représente l'héritière de l'ancienne "Andellacum gallo-romain". Ce nom désignait le domaine du Gaulois Andellus, que l'on nommait indifféremement villa Andelli ou Andellacum.

Ce que les romains appelaient villa constituait en fait un ensemble de bâtiments se dressant au centre du "fundus" immense exploitation agricole couvrant parfois une centaine d'hectares, utilisés pour la culture et l'élevage.

Les villas étaient toujours isolées, contrairement au hameau gaulois qui regroupait plusieurs fermes.

Elles étaient généralement installées prés d'une route et d'un point d'eau, à flanc de coteau, pour permettre au maître de surveiller de domaine.

La villa était divisée en deux groupes de constructions, la pars urbana (habitation) avec la maison du maître et la pars rustica ou agraria où se dressaient les bâtiments agricoles (forges, remises).

Les ouvriers logeaient dans les habitations séparées dont la réunion donnera naissance à un village ; celui ci prendra souvent le nom de domaine.

Il est aisé d'indentifier ces anciennes villas car leurs noms modernes se terminent souvent en : "ac" ou "an" dans les pays de langue d'oc; "at" dans le centre de la France.

 

3ème version

Andelat vient du radical celte Ande que l'on retrouve dans de nombreux noms de communes françaises, tel qu'ANDER en Cote d'Armor, bourg breton situé sur plateau au pied duquel coule la rivière Le Gouessant.

 

 

La première version est sans aucun doute la plus divulguée et reprise dans de nombreux écrits historiques ou ouvrages reconnus pour leur sérieux (Dictionnaire Statistique du département du Cantal de M DEIRIBIER ou du guide historique de Henri DURIF).

Mais la seconde version n'est pas à négliger et s'avère très plausible. tout récemment, lors des travaux de terrassement du local technique (Octobre 2009) près du cimetière, des traces de fondations de murs de bâtiments gallo-romains ont été constatées.

L'étendue de cette villa ou poterie se prologerait surement en amont vers la cote et vers l'ouest à l'emplacement actuel des cimetières.

Il est aisé d'imaginer la villa "Andellacum", sise sur le plateau, dominant la rivière le Lander et sa riche vallée, appropriée à la culture et à l'élevage. Les habitations des ouvriers de la villa étaient surement construites à l'endroit même où se situe aujourd'hui le bourg d'Andelat.

Si cette version devrait être retenue,ce n'est plus la rivière qui a donné son nom à Andelat, mais bien la villa gallo-romaine "Andellacum" qui serait à l'origine du nom du bourg d'Andelat et de la rivière "L'ANDE"

La troisème version est à titre anecdotique. En effet le nom d'ANDELAT est cité dans un récit d'étymologie du village ANDEL, chef lieu de canton du département des Cotes d'Amor. Mais je serai tenté d'affirmer qu'elle apporte peut être un élément supplémentaire de preuvre à l'existence et au nom donné à la villa "Andellacu"

Daniel MIRAL

 

HISTOIRE du BAILLAGE au BOURG D"ANDELAT

ANDELAT avait été choisi par le roi Jean pour être depuis 1360, le siège du Baillage des Montagnes d'Auvergne. Il connaissait l'appel des juridictions particulière et ressortissait lui-même de la chénéchaussée de Riom. Les magistrats trouvant que ce village était vraiment indigne de leur fonctions, rendirent le siège ambulant, en tenant les audiences tantôt dans une salle louée à Chaudes Aigues et à Roffiac, tantôt au chateau royal de Bredons. Le siège a été transféré par François 1er en 1491 à Murat (Cantal), sans être réuni à son bailliage et en conservant son nom de bailliage d'ANDELAT.