Mairie d'Andelat | Le Bourg - 15100 ANDELAT | 04 71 60 04 08 | mairie-andelat[@]wanadoo.fr
Mairie Commune Andelat Cantal Auvergne
COMMUNE D'ANDELAT
Mairie Commune Andelat Cantal Auvergne
PLACE DE LA MAIRIE
Mairie Commune Andelat Cantal Auvergne
SALLE D'ACTIVITES

La Mairie d'Andelat vous souhaite la bienvenue sur son site

AGENDA

TOUT L'AGENDA

ACTUALITÉS D'ANDELAT

AMENAGEMENT FONCIER DE LA COMMUNE
TRAVAUX ASSAINISSEMENT DU VILLAGE DE LACOMBE
AMENAGEMENT DE PLACE DE L'EGLISE

DÉMARCHES EN LIGNE


TOURISME

BULLETIN MUNICIPAL

OUVERTURE SECRETARIAT DE MAIRIE

Les Mardi et Jeudi de 14h à 17h

Accueil des visiteurs derrière une protection en plexiglas

ANDELAT, Dimanche 17 Octobre 2021,

LA COMMUNE D'ANDELAT

Andelat représente l’héritière de l’ancienne Andellacum gallo-romaine

Ce nom désignait le domaine du Gaulois Andellus, que l’on nommait indifféremment villa Andelli ou Andellacum

Ce que les Romains appelaient villa constituait en fait un ensemble de bâtiments se dressant au centre du fundus, immense exploitation agricole couvrant parfois une centaine d’hectares, utilisés pour la culture (céréales, fruits) et l’élevage. Les villaes étaient toujours isolées, contrairement au hameau gaulois qui regroupait plusieurs fermes. Elles étaient généralement installées près d’une route et d’un point d’eau, à flanc de coteau pour permettre au maitre de surveiller le domaine.

La villa était divisée en deux groupes de constructions, la pars urbana (habitation) avec la maison du maitre, et la pars rustica ou agraria où se dressaient les bâtiments agricoles (forges, remises) Les ouvriers logeaient dans des habitations séparées dont la réunion donnera naissance à un village ; celui-ci pendra souvent le nom du domaine. Il état aisé d’identifier ces anciennes villae car leurs noms modernes se terminent souvent (encore que ce ne soit pas une règle absolue) en : at dans le centre de la France

Andelat avait été choisi par le roi Jean pour être, depuis 1360, le siège du bailliage des montagnes d'Auvergne. Il connaissait l'appel des juridictions particulières et ressortissait lui-même de la sénéchaussée de Riom.

Les magistrats trouvant que ce village était vraiment indigne de leurs fonctions, rendirent le siège ambulant, en tenant les audiences tantôt dans une salle louée à Chaudes-Aigues et à Roffiac, tantôt au château royal à Bredon. Le siège a été transféré par François Ier en 1491 à Murat (Cantal), sans être réuni à son bailliage et en conservant son nom de bailliage d'Andelat.

VOIR LA SUITE